Faire la nuance entre pro et perso.

Par Pokabulrai.

« Bonjour, je me présente, Pokabulrai sur le net. Suite à l’article « Un p’tit conseil d’Edison pour les commissions ! », nous avons discuté et j’ai abordé le point du pro en opposition au perso. C’est à dire, ceux qui font les commissions en supplément (dans leurs temps libre) et ceux dont l’illustration fait partie de leur métier.

Mon article n’aura en aucun cas une valeur de « vérité absolue« . J’aimerai, par rapport à mon vécu actuel en tant que pro, développer plus cette thématique et expliquer un peu mieux les différences de prix qu’il peut y avoir. Bien sûr vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice ou penser autrement, en aucun cas ce n’est un soucis. : )

J’essaierai dans cet article d’être la plus succincte possible. Parler d’une partie des tenants et aboutissants qui font que le prix peut être très variable entre un prix pro et un prix perso.

Lorsque l’on fait des commissions en perso, généralement nous avons d’autres ressources financières à côté pour vivre, ils ‘agît plus d’un « bonus » pécuniaire. Or en pro, si il s’agît de votre activité principale, cela change bien évidemment la donne quant à gagner de l’argent pour vivre. Ne vous inquiétez pas, je ne serais pas dans un type de discours moralisateur. Je vais essayer de préciser un peu plus les choses.

  • Prenons l’exemple tout d’abord du cas en perso.

Le cas perso aura tendance à avoir certains facteurs à prendre en compte pour le prix de la commission comme : le temps, le style ou ses besoins de bonus niveau argent. Le pro aura d’autres facteurs supplémentaires à prendre en compte en plus du temps et/ou du style. Il sera généralement question de « rentabilité« , sans en aller cependant obligatoirement dans le penchant du commercial extrême. Car à ce statut de pro s’ajoute des contraintes supplémentaires, comme des charges.

En effet, les charges varient selon le statut, néanmoins il y a au minimum une notion de charges à payer tout les mois, que ce soit pour l’assurance santé, la voiture (si il y a), le loyer, les frais de fonctionnement niveau bancaire, l’énergie consommée, l’achat de logiciels, les locaux, etc.

Et si l’activité principale est justement l’illustration, comme dans le cas présent, il semble du coup plus logique qu’il faille adapter le prix partiellement par rapport à ces frais là fixes. Et pour ceci plusieurs mécanismes peuvent être mis en place dont celui du prix horaire. Ce qui, déjà, est un moyen de mieux comprendre pourquoi une commission faîte en perso et en pro pourrait avoir une différence de prix plus ou moins notable. Il faut également prendre en compte la complexité de ce qui a été demandé.

Pour cela nous allons marcher avec des exemples :

Prenons le cas de Mister J qui voudrait une refsheet en style cartoon d’un chien anthro.

D’une personne à l’autre le style cartoon sera plus simple à mettre en oeuvre qu’un style réaliste (et même en comparant d’un point de vue le plus objectif possible, entre cartoon et réaliste il y a généralement une grande différence de détails à y ajouter). Dans le cas de la demande de la refsheet en cartoon, forcément la difficulté sera différente d’une commission avec un style réaliste. Car la complexité et/ou le temps passé dessus seront très différents également. Donc par rapport à ça il faut bien faire une distinction et définir partiellement le prix en fonction de ça.

Autre point à aborder plus en détails (qui a été mentionné un peu plus tôt), c’est la rentabilité au risque de répéter un peu les choses. Une personne le faisant en bonus peut se permettre de proposer des prix beaucoup plus bas qu’un pro, car comme dit précédemment, il n’a pas les même contraintes.

Miss M peut proposer une commission de chibi à 5€ en perso car elle n’est pas obligée d’avoir cette notion de rentabilité. Or Mister C, qui est pro, ne pourra clairement pas s’aligner sur cette base de prix à moins de faire à perte. Il devra prendre en compte les heures réelles de travail passés dessus, pour en vivre ou tout du moins espérer en vivre. Il y aura aussi souvent (là je n’applique pas le cas à tous ) une notion d’apprentissage/expérience supplémentaire à prendre en compte du côté du pro. Car il y a encore plus (du moins il devrait dans la plupart des cas) avoir la notion de répondre au mieux aux attentes du client, puisque le travail est payé par rapport au temps de travail et tout ce qui en découle.

Il ne faut pas oublier qu’une commission, certes est un moyen de gagner de l’argent, mais aussi et surtout une réponse à une demande. C’est un point important à garder à l’esprit car il s’agît d’un échange/d’un principe d’équivalence. Je vais terminer sur ce sujet en disant juste que peu importe de quel côté on se situe, le plus important c’est de prendre en compte les facteurs externes qui influenceront le prix.

Sur ce je vous souhaite une bonne journée, et si vous voulez en discuter ou ajouter votre avis il n’y a aucun soucis. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s