Un p’tit conseil d’Edison pour les commissions !

Ah, établir ses tarifs pour ses dessins, qu’est-ce que c’est dur ! Comment on galère tous à trouver des prix pour ses commissions ! Soit c’est trop cher, soit pas assez… On a juste envie de s’arracher les cheveux !

Plutôt que d’imposer des prix, pourquoi ne pas simplement leur demander de vous proposer ce qu’ils seraient prêts à payer pour vos créations ? Vous pourriez être agréablement surpris ! Certains seraient peut-être prêts à vous payer plus que ce que vous auriez établit à la base.

Par exemple, en privé, vous laissez votre futur client lancer le sujet. Il vous donnera un prix, genre « est-ce que ça te va 15 € pour un fullbody », vous direz « oui » et vous serez content parce qu’en réalité, vos fullbody étaient prévus pour un montant moins élevé que sa proposition. Il vous donnera des détails pour que vous puissiez mener à bien votre mission et tranquillement, vous lui direz « d’accord, alors comme tu veux tout un tas de petits détails qui vont prendre pas mal de temps, faudra compter 5 € de plus, ça te dérange pas ? ». 5 € c’est pas la mort, hein, il acceptera très certainement et t’auras gagné un peu plus de tune ! S’il refuse, tu lui dis rien, tu acceptes quand même, mais tu n’ajoutes pas les détails demandés. Cela t’évite d’avoir une discussion houleuse et de perdre ta commande, et donc, l’argent.

C’est une technique que j’ai déjà utilisé plus d’une fois. Je ne sais jamais à quels prix mettre mes créations ou mes aquarelles, alors je laisse le soin aux clients de me proposer un prix, si ça me plaît, j’accepte, dans le cas contraire, je négocie gentiment et au final, je vends avec le prix que je m’étais imaginé secrètement.

J’ai vendu un fullbody de face, de profil et de dos à 75 € alors qu’à la base, je pensais le vendre à 35 €, pareil pour les conventions, vous êtes souriants, vous n’imposez pas vos prix aux acheteurs et qu’arrive-t-il ? Ils sont plus généreux ! Un dessin qui devait être vendu à 12 € a été acheté pour 20 € !

C’est très plaisant parce qu’il l’achète vraiment par envie, qu’il le fait par plaisir. Il ne ronchonne pas en retournant chez lui en disant « p’tain, 12 € pour ça, j’me sens arnaqué ».

Après, cette technique n’est pas utile à tout le monde. Certains ont déjà un fan-club assez important pour se permettre d’imposer ses prix.

Ce que je conseillerai, c’est d’utiliser ce moyen quand on débute dans les commissions et qu’on est pas très connu, on balance partout où l’on peut (sur tous les groupes d’art sur fb) et on attendant que les gens s’y intéressent. Après, je ne vous cache pas que le niveau à son importance. Si vous débutez vraiment, vous aurez difficilement des intéressés…

Pour ma part, quand je négocie un prix, je retiens mon niveau, les détails/éléments à rajouter et éventuellement le matériel utilisé. S’il veut une toile/gouache, ça sera pris en compte parce que c’est le matos qui s’use vite et qui coûte cher. Si c’est aux crayons ou à la cintiq, je n’inclus pas dans le prix. Mais ça, c’est chacun comme il veut. Vous pouvez tout à fait prendre en compte tous les critères! Tant que vous n’oubliez pas votre niveau, c’est le principal. Bah oui ! Dites-vous qu’un mec peut très bien vous pondre un dessin sur un bout de papier en dix minutes et le vendre 40 € parce qu’il a un trait de malade.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s