Storyboard/planche – partie 1

STORYBOARD ET COMPOSITION DE PLANCHE

Info : ce qui suit est tiré du manuel de mangaka des éditions Pearson, produit par Mélanie Erpelding et Arnaud Tribout.

  • Qu’est-ce que le storyboard en manga ?

A l’origine, il est utilisé dans le cinéma. Sous forme d’images-clés (dessin photos) dans des cadres aux dimensions identiques, il décrit l’angle de vue choisi par la caméra, les mouvements de caméra (comme le travelling, les mouvements de grue, etc) Son utilité est de faciliter le travail du réalisateur. Il donne toutes les indications visuelles de mise en scène du film n’a plus qu’à être tourné.

Exemple :

21

La différence entre un storyboard d’un cinéma et d’une bande dessinée se trouve au niveau des cases (cadres), pour un manga, vous allez devoir gérer la taille des cases contrairement à celui prévu pour le cinéma qui restera de la même taille.

Dans un storyboard de planches, vous pouvez indiquer les éléments comme l’agencement des cases, les indications de décors, d’effets, etc. Puisque c’est un brouillon, ça n’est pas bien grave !

Le storyboard est un moyen de communication entre vous et votre éditeur, ou votre scénariste, qui va évoluer et se perfectionner au fil de vos échanges. une fois que tout le monde partage le mêmeavis, il ne restera plus qu’à passer à la finalisation.

3

4

A suivre : PLANS ET ANGLES DE VUE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s